Il suffit de dire que, dans le cas d’une séquence de syllabes inconnue, seulement environ sept peuvent être saisies en un seul acte, mais qu’avec une répétition fréquente et une familiarité croissante avec la série, cette capacité de conscience peut être augmentée.

Hermann Ebbinghaus, un psychologue allemand renommé, a fait cette déclaration dans le cadre de ses recherches sur la mémoire humaine et l’apprentissage. Ebbinghaus était intéressé à comprendre comment les individus acquièrent et conservent de nouvelles informations. Il a mené de nombreuses expériences sur lui-même pour étudier le processus de mémorisation.

Ebbinghaus est surtout connu pour son travail pionnier sur la mémoire et l’apprentissage, en particulier son développement de la “courbe d’oubli” et le concept de “l’effet de position série”. La courbe d’oubli illustre le taux auquel les informations sont oubliées au fil du temps, sauf si elles sont examinées ou renforcées. Ebbinghaus a constaté que l’oubli se produit le plus rapidement immédiatement après l’apprentissage, puis ralentit avec le temps.

De plus, Ebbinghaus a découvert l’effet de position série, qui fait référence à la tendance des gens à mieux se souvenir des éléments au début (l’effet de primauté) et à la fin (l’effet de récence) d’une liste. Cette découverte suggère que la capacité de rappeler les informations est influencée par sa position dans une séquence.

Notamment, pour étudier la mémoire scientifiquement, Ebbinghaus a créé et utilisé des syllabes absurdes, telles que “Zem” ou “Lur”, qui étaient dépourvues de tout sens existant. Ce faisant, il a éliminé les interférences potentielles des connaissances ou des associations antérieures, lui permettant de se concentrer uniquement sur les processus d’encodage et de récupération.

Ebbinghaus a également contribué au domaine en développant des méthodes révolutionnaires pour mesurer l’apprentissage et la rétention. Il a conçu une technique ingénieuse appelée “tambour de mémoire” pour évaluer ses propres performances de mémoire. En utilisant le tambour, Ebbinghaus pourrait étudier sa capacité à apprendre et à rappeler syllabon les syllabes absurdes.

Dans l’ensemble, les recherches d’Hermann Ebbinghaus ont fourni des informations précieuses sur le fonctionnement fondamental de la mémoire et de l’apprentissage. Ses expériences et résultats ont jeté les bases de recherches ultérieures en psychologie cognitive et ont grandement influencé notre compréhension de la façon dont les informations sont acquises, conservées et oubliées.

Les sujets: